Compactage de Matériaux


Lors de la construction de routes ou de voies de chemin de fer, de terrassements de sols, assises de chaussées, remblais et barrages, il est important d’assurer un compactage mécanique pour obtenir une densité élevée. Cette opération augmente la résistance au cisaillement, minimise la perméabilité et l’absorption d’eau et réduit le risque de tassement sous chargement répété. De ce fait le compactage est défini comme étant l’accroissement de la valeur de la densité d’un matériau. Pour simuler la procédure de compactage à adopter pour obtenir un certain niveau de compacité sur site, des essais de laboratoire ont été développés depuis de nombreuses années, ils diffèrent seulement par le niveau d’énergie appliqué à l’échantillon de sol.

Les termes “% compactage” ou “compactage relatif” se réfèrent usuellement au rapport du poids sec par unité de volume du matériau, compacté par équipements mécaniques par rapport au poids sec par unité de volume du même matériau, compacté en laboratoire selon une procédure d’essai, à une “teneur en eau optimum”.


La nouvelle norme EN : EN 13286 Graves traitées aux liants hydrauliques et graves non traitées – Méthodes d’essai pour la détermination en laboratoire de la masse volumique et du taux d’humidité. Certaines sont encore en développement et d’autres en phase d’approbation finale. Les méthodes d’essais correspondent pratiquement aux Normes Nationales ; certains appareils d’essais différent toutefois légèrement. Nous avons préféré, pour cette raison, décrire dans des rubriques spécifiques les appareillages selon les Normes Européennes, même si, bien souvent, ils sont identiques à ceux décrits dans les Normes Nationales.

Téléchargement : http://bit.ly/2G9pYgD
TAG